livre.gif
SALONS SEAL 2021 et 2022

POURQUOI ÉCRIRE ?

 

«J'aime les livres. Tout ce qui touche la littérature – ses acteurs, ses héros, ses partisans, ses adversaires, ses querelles, ses passions – me fait battre le cœur…» (Jean d’Ormesson.)

Appel à candidature

 

La Société des Écrivains d’Alsace, de Lorraine et du Territoire de Belfort (SEAL) organise un concours

Pour son prix 2022

d’une valeur de 500 €.

press to zoom
1/1
Editorial

Juin 2022

 

Et si nous nous détendions à l'air libre ?

 

Avant de vous lancer dans l'aventure des vacances plus ou moins lointaines, je vous propose une ballade vosgienne pour vous déconfiner le corps et l'esprit.

Comme je vous l'avais annoncé dans « L'Ecrivain 2022 », je vous présente dans cet Aparté de juin les conditions générales de notre prochaine rencontre.

Dans la mesure où vous vous reconnaissez parmi tous ces joyeux amis festoyant dans la forêt, j'espère que vous serez nombreux à participer à cette rencontre « sur les monts ».

Le confinement est sur la sellette pour avoir fragilisé le dialogue dans notre société. Il a favorisé la solitude. Ce fut pour beaucoup d’entre nous la découverte ou la redécouverte de la durée intérieure que la société moderne a tendance à rejeter, voire à mépriser, d’où une certaine perte de sens.

Prisonniers de l’espace imposé, nous étions libérés du temps scandé et aliénant.

Osons avoir le courage d’être nous-mêmes.

Le but ultime de tous les écrivains dignes de ce nom est de donner toujours à réfléchir. Garder des yeux de gamin qui s'émerveille devant des choses simples.

Il faut rester curieux.

 

Le dimanche 3 juillet, je vous propose de monter sur la crête des Vosges, entre Alsace et Lorraine et le Territoire de Belfort : c’est notre royaume ! (Consulter la page "Infos").

Nous avons la chance d'avoir à portée de la main une superbe forêt variée. Il faut en souligner l'importance de sa beauté et de sa poésie. Mettons en avant des choses qui nous paraissent simples mais dont nous avons perdu l'habitude de regarder et qui nous font un bien fou : les couleurs et les formes, les odeurs, le silence et l'oiseau qui le rompt par son rire..

Pour cela, nous prendrons notre temps en accord avec le proverbe chinois : le bœuf est lent mais la terre est patiente

Ensemble, de concert ou plongé dans notre intimité, il faudra avoir des yeux qui scannent le paysage qui nous entoure. Ecouter et méditer avec les arbres. Et, à la Ferme auberge des Trois Fours où je vous propose de nous rencontrer, ces êtres végétaux ne manquent pas.

Parmi les sujets que vous aborderez, dès qu’un «je touche du bois» surgit au milieu de la conversation, c'est l’évasion. Il faut trouver au plus vite ce fameux bois et poser la main dessus avant que l'infortune ne vous rattrape. Une façon comme une autre de mettre toutes les chances de son côté, s'assurant succès et réussite.

C'est une drôle de pratique que beaucoup appliquent aveuglement, en ne manquant surtout pas de joindre le geste à la parole. Ah, étreindre un arbre en fermant les yeux pour le sentir frémir entre vos mains ! Les Égyptiens eux aussi avaient un petit faible pour tout ce qui était arbre et tronc. Selon eux, le bois diffusait une sorte de magnétisme protecteur. Le toucher, c'était s'assurer une santé de fer.

Lors de notre rencontre, pas question d'égratigner cette superstition. Nous vous laissons seul juge de son efficacité.

Pour ma part, comme Alsacien, ma référence serait plutôt celle des Grecs qui ont le plus introduit cette pratique dans notre culture. Les Hellènes étaient persuadés que leurs dieux les regardaient depuis les cieux. Du haut du mont Olympe, il leur arrivait même d'envoyer quelques signes de leur mécontentement aux mortels: des éclairs. La foudre était alors considérée comme la manifestation de Zeus, le dieu des dieux dans la mythologie. Et devinez où allaient bien souvent se nicher ces sortes de messages foudroyants? Dans les arbres. Enfin, pas dans n'importe quels arbres.

Les Grecs avaient remarqué qu'un type d'arbre en particulier, plus grand et plus imposant que tous les autres, attirait souvent la foudre: le chêne. Dès lors, aller caresser un chêne revenait à flatter Zeus, à calmer sa colère. L'objectif ? Se le mettre dans la poche, évidemment. Rien ne pouvait vous arriver une fois Zeus de votre côté.

Si l'aspect sacré du chêne a traversé les âges –on le retrouve notamment chez les Romains et les Gaulois : c'est la relation entre le bois issu de n'importe quel arbre et la bonne fortune qui a finalement pris le dessus.

Nos Vosges nous rappellent la symbolique de l’arbre comme image de la vie et de la renaissance est aussi répandue qu’ancienne. Et puis, quoi de plus important que le sapin comme symbole de résistance et de prospérité, avec ses aiguilles qui restent vertes et survivent à l’hiver ? Certains voudraient supprimer le sapin de Noël : ils ne connaissent cet arbre qu’à travers les livres qu’ils feuillètent.

Le sapin est comme la SEAL : elle survit aux aléas…

La beauté de la nature, l’explosion de la vie, les crissements des insectes et le chant des grenouilles : tous ces petits bruits de la vie qui nous bouleversent.

L’arbre est magique. Grâce aux molécules qu’il échange avec ses comparses ligneux, il communique avec eux et il est capable d’alliance. Il peut transmettre ses signaux par d’autres moyens qu’un système nerveux : tout simplement vertigineux !

L’arbre est le réceptacle de la vie. Il incarne la notion de temps

Dans la forêt de Bcharré au Liban s’élèvent des cèdres de Dieu, vieux de 2 000 ans. Face à eux, j’ai réalisé que je n’étais que de passage.

Le plus vieil arbre du monde a plus de 9 000 ans. Il vit dans le grand nord de l’Europe. Cela relativise notre suffisance à vouloir tout dominer

Celui qui plante un arbre plante l’espoir. L’étreindre, c’est y croire.

                                             Gérard Cardonne

                                          Président de la SEAL

CIMG6669.JPG

La SEAL, Société des Écrivains d'Alsace, de Lorraine et du Territoire de Belfort veut participer, à la vie intellectuelle de notre province, dans un esprit d'ouverture tout en respectant son âme et son histoire.

Société des Écrivains

d'Alsace, de Lorraine et du Territoire de Belfort

1, place des orphelins

67000 STRASBOURG

contact.seal-sealb@gmail.com

Mme Renée HALLEZ

pour son polar:

La parole confisquée

présenté 

au Festival du livre de Colmar 2019




16 mars 2022
Printemps des poètes
(cf. rubrique "Infos"

19 - 20 mars 2022
Fête du Livre
MITTELHAUSBERGEN (67)
Espace sportif et culturel

13 au 15 mai 2022
39e Forum du Livre
de SAINT-LOUIS (68)

4 septembre 2022
3e Salon littéraire
"LAUW en LIVRES"
Salle Polyvalente, place de la Scierie
68290 LAUW
(Voir rubrique "Infos")

26 et 27 novembre 2022
33e Festival du Livre
COLMAR
Parc des Expositions
-> Présentation du prix SEAL 2022
    le dimanche 27 novembre à 11h00







 
SEAL Nouveau Roll Up.jpg
SITES RECOMMANDES